Mayuru Tours
  • Le village magique de Putre et sa culture Aymara enracinée, avec le volcan Taapaca (5850m s.n.m) Le village magique de Putre et sa culture Aymara enracinée, avec le volcan Taapaca (5850m s.n.m)
    Putre est situé à 3500m
  • Le LAC CHUNGARA, le lac non navigable le plus haut du monde Le LAC CHUNGARA, le lac non navigable le plus haut du monde
    Avec l’impressionnant volcan Parinacota
  • Le Parc Lauca, l'indispensable lors de votre visite dans le nord du Chili Le Parc Lauca, l'indispensable lors de votre visite dans le nord du Chili
    Le LAC CHUNGARA, l'un des plus beaux attraits du Chili
  • Un site unique au sein de l'Altiplano Chilien, le Cerro Milagros (colline Milagros) Un site unique au sein de l'Altiplano Chilien, le Cerro Milagros (colline Milagros)
    Une magnifique colline à plusieurs couleurs, qui captivera votre attention
  • Le désert d'Atacama, les lagunes de l'Altiplano Miscanti et Miñiques Le désert d'Atacama, les lagunes de l'Altiplano Miscanti et Miñiques
    Le nord du Chili, San Pedro de Atacama
  • L'Altiplano Chilien, plus qu'un voyage : un souvenir de toute une vie L'Altiplano Chilien, plus qu'un voyage : un souvenir de toute une vie
    Putre, LE site magique à découvrir et où faire vos excursions
  • L'église de Parinacota (XVII ème Siècle) L'église de Parinacota (XVII ème Siècle)
    Parinacota, village de l'Altiplano
  • Contemplez un coucher de soleil sur l'Altiplano Chilien, Putre. Contemplez un coucher de soleil sur l'Altiplano Chilien, Putre."
    Putre, un petit village magique, qui fera de vos excursions les plus inoubliables.

CONTACT

Adresse:

  Baquedano # 411 Arica - Putre

E-mail:

  reservas@mayurutour.com

Tel. port:

  +56 (9) 85821493

  +56 (9) 88446568

Extrême Nord du Chili, Putre Chile

Couleur et tradition dans le Nord Chilien.




Thu, 17 Jan 13 00:00:00 +0000

Couleur et tradition dans le Nord Chilien.

La quantité de fêtes et célébrations que l’on peut trouver sur notre territoire est surprenante. De caractère religieux, paysan ou populaire, elles mélangent danse, musique, chanrs populaires et rituels de diverses origines

Voici quelques-uns des festivals les plus importants de la zone nord du Chili-Carnaval de Putre: Avant de célébrer le Carême, durant les derniers jours de février, des aimaras venus de différents villages de l’Altiplano se réunissent pour célébrer, dans la ville de Putre, une fête colorée. Danses, vêtements et rythmes qui forment le festival appartiennent à la cosmovision andine.


-Fête de la Pachamama : dans la majorité des communautés andines de la zone nord de notre pays a lieu, au mois d’août, un festival qui remercie notre mère la Terre pour sa prospérité, le soin des animaux et la protection des petites localités. Grâce à des rituels, les hommes reconnaissent l’importance et le respect de la nature et de ses cycles.

-La Tirana: chaque 16 juillet, un petit village situé dans une des zones les plus arides du nord de notre pays se rempli de couleur et de ferveur religieuse. Aux danses païennes s’ajoutent  la dévotion et même le ferveur de milliers de fidèles qui arrivent jusqu’à ce village de La Tirana situé à 19 km de Pozo Almonte, pour adorer la Vierge del Carmen de La Tirana de Tarapaca

La fête marque une véritable renaissance d’un village qui, en grande partie le reste de l’année, est quasi-désert. Pendant presque une semaine (les festivals commencent autour du 12 juillet et culminent le 18), diabladas, danses chinois, huainos et morenadas inondent les rues de la ville et les couleurs des vêtements contrastent avec le désert environnant. 

La tragique légende d’un couple d’amoureux composé d’un espagnol et une belle jeune fille inca, connue comme la Tirana delTamarugal, fut le début de cette fête voyante. Un prête trouva une croix au milieu de la pampa, où fut enterré le couple et, en ce même lieu, il fit érigé un temple qui abrite maintenant l’image de la Vierge Marie et qui reçoit chaque année des milliers de pèlerins venus de plusieurs parties du territoire mais aussi du monde entier.

Pendant les fêtes, différents groupes de danseurs montrent aux visiteurs leurs chorégraphies qui viennent de la tradition post hispanique et ont pour finalités l’adoration de la Vierge Marie. Accompagnés de tambours et trompettes, les danseurs finissent par rentrer dans le temple.

-El ToroPullay: Pendant les derniers jours de février se célèbre le carnaval de TierraAmarilla, dans la ville éponyme. Une de ses fêtes les plus connues est celle du ToroPullay, dans laquelle les participants reproduisent le sentiment de rébellion de la population face aux abus de toute sorte. Pour cela, ils se déguisent et portent des masques de personnages populaires, même des autorités du pays ou plus locales. On reproduit aussi l’enterrement d’un minier où sont présents la veuve, le curé, les amies, et autres personnages qui incarnent l’espièglerie et l’ironie des fêtes.

-Fiesta Huasa de El Transito: La deuxième semaine de février, dans la ville de El Transito, se déroule une fête « huasa » qui combine compétences paysannes et spectacles propres à la campagne chiliennne. On y célèbre la fin des vendanges.

Le premier jour de célébration, la fête est animée par différents groupes folkloriques et humoristiques. Pendant la deuxième journée, on peut assister à du domptage de poulains et, dans la Medialuna de El Transito, le traditionnel rodéo. Enfin, le troisième jour, la fête culmine avec des courses à la chilienne. Il est aussi possible de profiter de différents types de nourritures comme des gâteaux farcis traditionnels, ragoûts, vins et pajarete (liqueur de la région)

-Fête de La Pampilla : Du 17 au 21 septembre, dans le secteur de Coquimbo connu comme la Pampilla, se déroule une fête qui attire une grande quantité de personnes venant de tous le Chili. Entre courses à la chilienne, nourriture traditionnelle et un festival qui, dans les dernières années a reçu plusieurs artistes de renommée internationale, on célèbre ici la fête populaire la plus grande du Chili.

La célébration date de 1864, année où commencèrent à se dérouler quelques défilés militaires de la Brigada Civica de Artilleria. Ceux-ci attiraient une grande quantité de personnes qui profiter des Fêtes de la Patrie du lieu pour faire des provisions pour plusieurs jours. Il y en a aussi qui attribuent l’origine de cette célébration au triomphe des habitants sur le corsaire Bartolomé Sharp ou aux célébrations effectuées dans le port de Coquimbo après que sa population eut été informée, avec deux jours de retards, de l’instauration de la première junte du Gouvernement en 1810.